BEGUES

A LA DECOUVERTE DE BEGUES

Bègues est une petite commune par sa population de 230 habitants et riche par son patrimoine que sont les constructions d’Eiffel.

 

780

 

Vous connaissez bien les viaducs de Rouzat et de Neuvial situés sur la commune mais que nous  partageons avec St-Bonnet de Rochefort et Mazerier. Ils sont empruntés par les trains reliant Bordeaux à Genève.  Enjambant la Sioule, Rouzat long de 181 m et 60 m de haut, et Neuvial de 160 m de long et 44 m de haut, furent construits entre  1867 et 1869 sur des plans de l'ingénieur Eiffel, Ils furent inaugurés le 19 juin 1871, Il a fallu, dans les côtes de Bègues, élever trois ponts, dont un en pierre de 4 arches, et creuser trois tunnels pour relier la gare de Gannat à celle de St-Bonnet.

 

Dans la partie basse de Bègues zigzague la Sioule dans une vallée étroite et encaissée. 3 moulins y étaient installés, 2 à Neuvial, et le Moulin des Oyes qui fait face au château de Rochefort. Ce site est connu pour avoir été le lieu du tournage du film Fortunat avec Michèle Morgan et Bourvil. Les deux moulins de Neuvial sont encore en activité, un pour la fabrication d’aliments pour bétail et l’autre servant de micro-centrale électrique. Les bords de Sioule sont fréquentés par les pécheurs et les promeneurs.

 

6 hameaux complètent le bourg de Bègues. Depuis 1975, il a connu une évolution avec la construction de maisons individuelles dont les propriétaires travaillent sur Gannat,  Clermont Ferrandd, et même Montluçon. Nous n’avons plus de commerce. Notre dernier café était celui bien connu de Rouzat. Egalement, notre école a fermé et les enfants sont scolarisés pour les primaires à Gannat ou à Ebreuil pour ceux du hameau des Bignards.

 

Pourtant la vie reste animée à Bègues.  Beaucoup de chineurs en parcourent les rues le lundi de Pentecôte pour la brocante du Comité des Fêtes. Un Centre socio-culturel va voir le jour prochainement.  De belles ballades permettent aux randonneurs d’avoir des points de vue dégagés sur la Sioule, les côteaux et la plaine.

Avant d’arriver au rond-point panoramique, au bout du village, vous passez devant la belle petite église romane St-Aignan du 12e dont la restauration s'est terminée en 2010. Les superbes peintures murales découvertes récemment ont été mises en valeur. Le clocher est en pierre.

 

Le château de Bègues, situé sur la place de l’église, après avoir été un lieu de colonies de vacances a été transformé en maison de repos pour les routiers. Il est maintenant fermé.

 

Fin 19e, début 20e, dans ses dépendances, une distillerie importante fabriquait du GENOV, liqueur jaune ou verte  identique à la chartreuse. Elle était préparée selon une formule d'un des couvents de chanoines de Ste-Geneviève. Ma mère m’a raconté qu’elle étiquetait les bouteilles, fort tard dans la nuit, au son d’un gramophone.

 

BEGUES est un village à terres de polycultures réparties entre 4 agriculteurs dont un complète son activité par un centre équestre et un autre par un élevage de poules pondeuses bio. Très boisé, Bègues fait le bonheur des chasseurs qui en arpentent les côtes pentues. Le point le plus haut culmine à 530 m. Les coteaux autrefois étaient plantés de vignes. Ce vignoble était réputé. Ses vins blancs et rouges ont reçu une mention honorable au Concours Agricole Général à Paris en 1907.

Si vous vous rendez en Espagne, en Catalogne, vous trouverez un autre village portant le nom de Bègues. Un jumelage a été signé en 2009 entre les deux cités.

 

 

                                                                                           Marie Claire Hugon (Bégues)

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau