CHARMES

Découvrir Charmes

Charmes

 

A 5 km de Gannat, sur la petite route qui mène à Biozat, passé l'agréable château de Raynand et son étang, on entre dans la commune.A gauche la vue se porte sur le hameau de Chalus et plus loin, les premières maisons de Chezelles avec l'ancien prieuré dépendant de l'abbaye de Fontevraud Pont Ratier.

 

Petit bourg sans prétention, Charmes son église dans la verdure, au carrefour des deux rues principales mais la statue de saint Martin, le patron de la commune; est aujourd'hui en sécurité au musée de Gannat. Avec 330 habitants environ, la population augmente peu à peu. Le lotissement de 25 maisons a apporté du sang neuf. «Une trentaine d'enfants sont en primaire dans les écoles de Biozat ou de Gannat, me dit André Seguin le maire; plusieurs des nouvelles familles se sont installées ici, l'un des parents travaillant sur Vichy, par exemple, et l'autre sur la région clermontoise». Une dizaine d'agriculteurs vivent sur la commune, dont quelques-uns ont une autre profession pour compléter le revenu d'une trop petite exploitation. Et si tout commerce a disparu de la commune, plusieurs artisans sont installés: maçon, menuisiers, plombier, terrassiers, plâtrier, couturière... dont certains depuis plusieurs générations. Enfin nombreux sont les retraités, comme dans tous nos villages, quelques-uns étant d'un âge fort avancé...

 

La vie locale est animée par l'association de chasse et surtout par «Charmes 2000», association de football qui aligne trois équipes de seniors dont l'une évolue en promotion! C'est pourquoi le stade qui termine ses travaux permettra de recevoir, même de nuit, des équipes de ligue 2, (comme Je Clermont-Foot). Et si l'envie vous en prend, venez compter les pigeonniers, ronds ou carrés, qui montent. la garde aux abords des fermes!

 

 

Charles Fabvier

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau