ECHASSIERES

BIEN VIVRE A ECHASSIERES

Echassières n'aurait pas été un clocher de la Paroisse St-Léger Ste-Procule si un décret de l'Assemblée Nationale en date du 17.1.1791 n'avait pas décidé son maintien dans l'Allier. Ce décret mettait fin aux actions du curé de l'époque, également maire, qui cherchait à réunir sa paroisse au Puy-de-Dôme.

Eglise

 

La vie économique

Commune de 406 habitants, Echassières doit son entité à son passé minier. La mine de Montmints qui exploitait le wolfram, a fermé en 1962. Elle a  employé jusqu'à 350 ouvriers. Aujourd'hui le site de la Bosse qui culmine à plus de 700 m abrite une centaine de minéraux identifiés. Grâce à l'espace muséographique wolframine, l'épopée minière est retracée d'une manière fidèle.

Des trois exploitations de kaolin, ouvertes à partir de 1852, situées sur la commune, il n'en perdure qu'une, qui traite cet argile pour obtenir un kaolin de qualité sans équivalent, utilisé pour la porcelaine, la céramique sanitaire. Le traitement des sables venant de la kaolinite permet de récupérer du minerai d'étain. C'est ici le seul site de production en France.

 

Blottis autour de l'église, on retrouve les commerces essentiels de proximité(épicerie, coiffeur, boucherie, boulangerie, bar, presse, restaurant). Les  municipalités qui se sont succédées ont eu à coeur de sauvegarder le commerce local en rachetant, et aménageant des locaux pour y installer des  exploitants gérants. Le multiple rural avec carburants va rouvrir prochainement. Une agence postale a été créée dans les locaux de la mairie. Une entreprise de maçonnerie évolue depuis plusieurs années. Une productrice de cultures maraîchères et de volailles vend sur place. La dizaine d'exploitations agricoles est orientée vers  la polyculture avec production de vaches laitières.

 

Il a été fondé, suite à une donation en 1868, un hospice pour recevoir et soigner les retraités kaoliniers, qui porte le nom de Fondation Jouhet Duranthon toujours apposé sur le mur de la maison  de retraite. Maintenant l'E.P.H.A.D.est agréée pour  60 lits et une création d' unité Alzheimer est  portée par le Conseil d'Administration.

 

La vie des Echassiérois

L'école, en Regroupement Pédagogique, accueille les CE2, CM1 et CM2. L'effectif croissant nécessite aujourd'hui un réaménagement  des locaux et de l'accueil périscolaire.  Le centre socio-culturel inauguré en 2005 est le pôle majeur de l'animation communale. Il permet également la restauration scolaire. De nombreuses et dynamiques associations regroupent la population :Le Foyer rural avec la section théâtre, la fête de la musique et le partenariat avec l'ANCT pour l'accueil de deux groupes participant au festival de Gannat, l'association des commerçants qui porte la brocante du 14 juillet et la soirée cochon à la broche. Le club de pétanque existe depuis 48 ans. Un court   permet de pratiquer le tennis.

 

 

Le patrimoine

Le bourg est dominé par deux sites : le château de Beauvoir et le Puits de l'Amour.

Beauvoir est un château fort du 13e. Racheté il y a 2 ans par une artiste peintre qui le remet en valeur, il accueille l'exposition des oeuvres de la propriétaire ainsi que des visiteurs.

Le Puy de l'Amour est une petite colline. Autrefois, lors de la fête patronale qui durait trois jours des couples commençaient à se former et ils passaient la nuit à la belle étoile sur ce tertre boisé.

 

La rénovation intérieure en 1990/1991 de l'église St-Marcel a suscité un remarquable  élan de bénévolat. Qui n' a pas nettoyé, peint les statues? Une souscription avait été lancée pour le financement des vitraux.

 

Les membres des conseils municipaux d'hier et d'aujourd'hui ont beaucoup travaillé à l'aspect du bourg, en soignant l'environnement et l'accueil. Elus, associations oeuvrent ensemble pour maintenir les services essentiels à la qualité de vie de la population et par leurs animations donnent une image d'un village dynamique auquel chacun est très attaché.

 

D. Chammartin – Echassières

C. Méténier - Jenzat

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau