GANNAT

DEAMBULATION DANS GANNAT

Cette ville de plus de 5 800 habitants, chef lieu de canton, dans un environnement naturel remarquable avec collines et plaine, est un point de rencontre aussi bien économique que culturel et patrimonial à la porte de l'Auvergne.
 

A l'automobiliste qui vient de Moulins par exemple, et qui arrive  à Gannat, la vue du château avec ses tours imposantes invite à faire une pause pour découvrir cette ville. Le château des sires de Bourbon  a longtemps servi de prison. Il est devenu maintenant un musée qui porte de nom d'un ancien maire Yves Machelon qui l'a racheté aux Domaines. L'objet le plus précieux conservé là est l'Evangéliaire Carolingien de la fin du IX e, Ce manuscrit, unique et en bon état de conservation, contient les récits des quatre évangélistes.

                                                                         Chateau 1

 

Non loin de là, la place Pasteur avec son monument aux morts de la guerre de 1870. Il faut lever les yeux pour admirer la Mère Patrie qui pleure ses enfants appuyée sur une lanterne des morts.

 

                                                                                           Monument aux morts guerre 1870 2

 

Longeons les cours très arborés pour rejoindre le marché couvert, construit en 1913 grâce au legs d'un apiculteur Calixte Moulin. Il a été modernisé ces dernières années et chaque samedi matin il s'anime et  résonne des discussions des Gannatois et des habitants des communes avoisinantes qui viennent faire leurs emplettes. Poursuivons jusqu'à la gare SNCF qui fut un noeud ferroviaire important. En revenant sur nos pas, au giratoire un dinosaure en buis attire le regard. Il rappelle que c'est sur les hauteurs du Mont Libre que furent découverts des squelettes d'animaux préhistoriques. Le musée Paléopolis ?la colline aux dinosaures ? ouvert il y a deux ans, sur un parc de 5 ha, retrace toute cette fascinante histoire de la vie sur terre, et propose des expositions temporaires. Les enfants peuvent même s'initier à des fouilles.

 

Empruntons ensuite les quais fleuris de l'Andelot  passant devant cette cheminée de scierie qui se dresse fièrement dans le ciel face à la tour Larat. Puis, plus loin encore la tour Calixte voisine du champ de foire, qui fut un lieu renommé pour les ventes de bestiaux il y a quelques années, est une place très recherchée pour les grandes manifestations (Festival Cultures du Monde, Gannat en foires, brocantes.....).

 

La vie scolaire, sportive et associative

Trois établissements reçoivent les enfants des classes maternelles et primaires et un collège refait entièrement à neuf accueille les élèves du canton. Le Lycée Gustave Eiffel dispense un enseignement professionnel recherché par les jeunes de la région. Un établissement privé est installé dans l'ancien couvent que les Pères Augustins avaient fait construire au 16e. Presque tous les sports sont pratiqués à Gannat grâce à un équipement de qualité. Les nombreuses associations et leurs adhérents illustrent bien le « vivre ensemble « à Gannat.

 

La vie économique

Situé près des échangeurs de l'Autoroute A 71, Gannat a profité d'espaces pour établir deux zones d'activités importantes plus une communautaire permettant ainsi à des entreprises de venir s'y  installer.

Le tissu commercial en ville est vivant avec ses nombreux magasins de proximité qui sont nécessaires au quotidien de chacun. Une zone commerciale au delà du quartier St James  continue l'offre.

 

Le patrimoine

Outre les édifices évoqués plus hauts, le patrimoine  est important à Gannat, notamment le religieux. L'église Ste Croix, appelée St Saturnin jusqu'au 13e , attire  les visiteurs pour ses chapiteaux du déambulatoire du 12e et à l'extérieur celui de la Nativité. Edifiée au pied de la colline Ste Flamine,  entre le 10 et  le 12e siècle, l'église St Etienne, conserve un retable d'autel en trois parties d'un ébéniste gannatois A. Mercier, rare réalisation consacrée à la Vierge Marie. N'oublions pas que dans le passé, Gannat fut riche en lieux de culte, St-James, Notre Dame de l'Aumone (rue Notre Dame détruite en 1850), chapelles des Pères,, de l'Hôpital, de la Décollation et bien sûr Ste Procule, patronne de Gannat, isolée dans un vallon sauvage, avec à ses pieds l'Andelot qui reçoit le ruisseau du Gouesnant et c'est ici que la sainte se serait réfugiée pour éviter un mariage forcé ? .

Citons également l'Hôtel de Ville du 15e, la maison à colombage du 13e rue Nationale, le four banal, les vieilles rues du coeur de la cité, comme la rue Serize du nom d'un bourgeois de Gannat et tant d'autres belles demeures témoins de la prospérité de la ville.

 

Eglise st etienneRetable eglise st etienne

 

 

 

 


 

 

 

 

 

Quelques personnalités dont nous retrouvons les noms sur des plaques de rues

Joseph HENNEQUIN, maire de Gannat, puis député à l'Assemblée Législative, fut également 1er S/Préfet de Gannat -(il faut se souvenir que la ville a été sous préfecture jusqu'en 1926). Son buste trône devant le Collège qui porte son nom.

Gabriel DELARUE, fut maire, Député, et bienfaiteur de la ville. Le jardin public Delarue avec son pavillon est un espace de verdure et d'exposition en pleine ville.

Les Frères DEGAND  tiennent jusqu'à la fin du 19e les écoles de la ville pour les garçons.

Claude HETTIER DE BOISLAMBERT prisonnier sous le gouvernement de Vichy à Gannat,  s'évade du château-prison.  Compagnon de la Libération, il deviendra Chancelier de cet ordre.

 

Rue serize

 

 

 

                                                                                                   Christiane Méténier (Jenzat)

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau