NAVES

NAVES un village panoramique

Comme l'indique un panneau d'une exposition permanente que vous pouvez visiter à Naves,

« Voici ce qui nous reste du travail humain : des souvenirs, des vestiges et des réalités ouvertes sur les projets pour demain ».

 

Le village s’étend en longueur sur la RD 143 reliant Veauce à Barberier, qui coupe l’autoroute A71 et  la voie romaine de Bourges à Clermont Fd.

 

 

Naves mairie

 

Le col de Naves  est anecdotiquement le premier col répertorié, pour seulement 330m.

 

On retrouve le nom de NAVES sur une charte de Pépin le Bref en février 763.

 

L'église St-Pourçain du 12e a été agrandie au 15e par une travée et le chevet. Le porche (dit complet) comporte de chaque coté 3 colonnettes, un tympan qui était peint, encadré par 7 archivoltes. Il symbolise la Ste Trinité et les 7 jours de la semaine. En imposte sur les piédroits, des têtes d'enfants sculptées. A l’entablement de la toiture, 82 modillons, tous différents, dont la symbolique n’est pas toujours reconnue. Sur le pilier droit de la façade un cadran solaire canonial, destiné à donner les moments de prière. Il fait partie des 262 cadrans de ce type répertoriés en France. A la cime du clocher, une particularité : un coq avec les ailes ouvertes qui est « un peu fatigué ». Il devra être restauré.  St-Fiacre, patron de la paroisse, est fêté lors d'une messe, suivie d'une procession.

Naves eglise

 

 

 

Une visite s’impose au cimetière, derrière l'église. Il offre un cadre paysager avec allées gazonnées, plus de 300 rosiers, des ifs et des cèdres. Une table d'orientation avec panorama sur plusieurs départements. En 1914, le carré des morts est installé autour de la (Belle Croix de 1904) au centre du cimetière pour commémorer les victimes de la guerre. Le 8 mai 2000, sont inaugurées deux plaques commémoratives, une dédiée aux victimes de la guerre d'Indochine, et l’autre pour toutes les personnes ayant eu à souffrir de la guerre 39/45 et des conflits antérieurs.

 

L’Association de sauvegarde des patrimoines de Naves en Bourbonnais,  créée en janvier 2011, se charge de l’entretien et restauration de 4 lavoirs, et autres patrimoines du village, ainsi que du fleurissement. Un circuit de visites est en cours de réalisation.

 

Plus de 130 puits ont été recensés sur la commune, plus de 800 photos et nombreux documents sont visibles à NAVES-EXPO qui nous a fourni cette documentation.

 

En l'an 900, le château existait déjà mais on ne sait sous quelle forme. Il a été la propriété des archevêques de Bourges de 1160 à 1789. Ce fut une  de leurs résidences favorites jusqu’en 1411. Il est à préciser que Jacques Coeur n'a jamais possédé le château de Naves, mais son fils Jean a été archevêque de Bourges de 1443 à 1486. Démoli en partie à la Révolution, des pierres auraient servi à la restauration de l'église d'Etroussat.

 

La vie actuelle à Naves est calme. L'école fermée en 1979 a été transformée en locaux de Mairie et de salle polyvalente. Dans l'ancienne mairie s'est installée un restaurant, de bonne renommée. En 1820 on dénombrait 950 habitants. Actuellement, il n'en reste qu' environ 120. De jeunes couples travaillant à l'extérieur sont venus habiter la commune. Leurs enfants vont à l'école de Bellenaves. Au 20e, l'artisanat était présent avec plusieurs sabotiers, huileries, cidrerie, épiceries, cafés, plâtrier, maçons. Actuellement un ébéniste et une entreprise d'aménagement paysager se sont installés dans le village. Le vignoble important a presque disparu. Les exploitations agricoles font de la polyculture.

 

                                                               Henri Grobost (Naves) et Christiane Méténier (Jenzat)

Commentaires (1)

hqchund
kspentw cialis dosage
callowedr bargain cialis

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau