VALIGNAT

Valignat, la plus petite commune du canton d'Ebreuil

1568 est pour Valignat une date charnière car le village fut détruit courant janvier (bataille de Cognat) par l'armée des réformés. Avant cette date, Valignac comptait à l'époque plus de 50 feux (foyers) et, en 1569 moins de 10 feux.

Valignat

 

Avant 1568, l'endroit était occupé dès la Préhistoire, la preuve étant la découverte de haches en silex sur le plateau de Montignat. A l'époque gallo-romaine, le chef Valignacus créa une colonie appelée plus tard Valignacum. Ce village, comme Charroux, était convoité pour sa position sur une hauteur dominant la plaine. Plus tard, Valignac, ceinturé par les seigneuries de Bellenaves, Veauce, Vicq et haves, échappe à la féodalité du fait de la présence d'un prieuré donné en 763 par Pépin le Bref à l'abbaye de Mozat. En 1115, le 12 avril, par bulle du Pape Pascal II, Saint-André de Valignac est rattaché à la paroisse de Veauce, possession d'Ebreuil et diocèse de Bourges.

 

En 1499, le prieuré est prospère, beaucoup de pierres de taille, de bonne façon, réutilisées dans les murs, sont la preuve de l'existence de bâtiments d'une certaine qualité. C'était l'époque des ducs de Bourbon, la plus riche pour notre région. Après 1568, Valignac brûlé, habitants martyrisés, il ne reste que pierres et cendre. L'église Saint-André, en réalité chapelle du prieuré, a subi les outrages de ces guerres de religion. Il ne reste du Xie siècle (époque de sa construction en style roman pur) que les parties est et nord. Le côté ouest fut reconstruit et raccourci d'une travée. La restauration fut lente. Les registres de la paroisse, très bien détaillés par le curé Conchonet, nous décrivent les travaux:

 

1775, adjudication des réparations de la nef de l'église, de l'arcade du clocher et la statue de Saint-André fut faite le 12 novembre, au nommé Bazilier, charpentier à Bellenaves, au prix de 367 h. 1781, il a été fait marché avec Bontemp, sculpteur de la ville de Gannat, de l'autel, du tabernacle, du retable et de la statue de saint Abdon : cout 639 h. Il a été réalisé par ce même sculpteur la statue de saint-Michel et le Christ en Croix. Saint André était le patron de la paroisse à cette époque. Cet apôtre a été remplacé par saint Michel, archange, chef de la milice céleste, pour des raisons que l'on ignore

 

Valignat village

 

1789: dernière année des commentaires du curé Conchonnet : année remarquable par les événements, rigueur du temps, disette de vin, denrées domestiques d'un prix exhorbitant... états généraux qui bouleversent les lois du royaume... que Dieu préserve nos descen­dants de pareils événements, mais à Valignat, rien ne se passe si ce n'est douze baptêmes, deux enterrements, aucun mariage pour 248 habitants et quelques-uns de passage.»

 

1884 : travaux à l'église, réfection du clocher à peigne qui menaçait de tomber. La cloche a été posée cette année-là.

 

Fin 2000, fin des travaux de restauration-création d'une ouverture dans le pignon mur à l'ouest, les pierres de jambage provenant du château du connétable de Bourbon à Chantelle et création d'un caquetoire, avec boiserie-charpente apparente réalisée par un maître de l'art.

 

En l’année 2009, la population est de soixante-dix habitants. Les aménagements actuels de la commune ne font pas encore partie de l'histoire. On peut visiter au Musée La Source la reconstitution d'ateliers d'artisans d'une époque révolue.

 

J.-C. Baudet (Valignat)

 

 

 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau