VEAUCE

Un patrimoine exceptionnel

Pour la plus petite commune de l'Allier avec ses 4O habitants, le patrimoine légué par les ancêtres est mis en valeur.

 

Les visiteurs, lorsqu'ils arrivent à Veauce, sont étonnés de découvrir un château, un des plus importants du Bourbonnais, et une église de pur style roman auvergnat.

 

Ce château fort est installé très tôt, au début du 11e, pour surveiller les limites trés discutées entre l'Auvergne à Ebreuil, le Berry à Naves et celles des sires de Bourbon. Entre 1840 et 1846

la famille Cadier de Veauce, propriétaire depuis 1700, entreprend des travaux de restauration importants pour lui donner l'aspect qu'il conserve aujourd'hui. Vendu en 1972 puis à nouveau en 2002, il est fermé au public pour des problèmes de sécurité, seul le parc est accessible.

 

L'église Ste Croix fut donnée en 1080 par Aymon de Veauce à l'abbaye d'Ebreuil. En 1779, date inscrite au dessus de la porte, la nef fut amputée de deux travées. Le clocher a été réhaussé en 1882. Classée monument historique en 1840, la municipalité restaure et entretient avec soin ce monument que vous pouvez aller admirer, toute illuminé, tous les samedis et dimanches soir en été.

Il faut citer également le château des Noix, classé, avec son chenil.

 

A ce village est associée la famille Cadier de Veauce qui possédait la majeure partie de la commune. Qui dans les habitants n'était pas au service de cette famille ?

 

Charles Eugène Cadier de Veauce, ami du Duc de Morny, maire, conseiller général puis Sénateur de l'Allier en 1876, donne un grand éclat au château et au village. De cette période datent la construction de la route départementale, de la mairie-école, de nombreuses habitations, et de la restauration de l'église. Passionné de chevaux, le baron possède une écurie de pur-sang et crée les hippodromes de Moulins et Vichy où l'on peut encore voir son buste et une course l'été porte le nom de Veauce. Les voitures hippomobiles et la sellerie de cette époque sont conservées au château musée de Gannat.

 

Un de ses petits fils, Eugène, a possédé le premier avion de la région qu'il utilisait pour se rendre en Angleterre puisqu'il avait la double nationalité. Pour arriver au plus près du château, il crée un aérodrome, à la place du champ de course de son aïeul. Dans les années 60 c'était le lieu d'importants meetings aériens organisées par les Ailes Montluçonnaises.

 

Essentiellement à vocation agricole, ce village ne  possède plus d'école. Seul un petit bar reste ouvert.

 

Avant de quitter Veauce où il fait bon se promener pour celui qui aime le calme de la campagne, il ne faut pas oublier de citer Lucie, le fantôme du château, qui a fait la renommée médiatique de ce village.

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau